Taj Mahal

0 |  18 avril 2014

Tout le monde a entendu parler du Taj Mahal. Tout le monde a vu au moins une photo de ce tombeau de marbre. On pourrait presque se dire : à quoi ça sert d’aller le voir en vrai ? Et pourtant… ça vaut le coup crois-moi !

Octobre 2011, premier séjour dans le Rajasthan

Après Jodhpur, Pushkar et Jaipur, bus de nuit direction Agra pour voir le fameux Taj Mahal au lever du soleil !

taj mahal soleil

Le bus est loin d’être confortable, les sièges sont abimés, les fenêtres ferment mal et en pleine nuit la température chute rapidement. Je grappille tant bien que mal quelques heures de sommeil, enroulée dans mon foulard pour me réchauffer. Tout comme ceux avec qui je voyage (mes parents, une amie et mon copain).

A 5h du matin, le bus s’arrête et le chauffeur nous fait signe de descendre. Les yeux à moitié ouverts, on attrape nos sacs et on regarde le bus s’éloigner. Il fait encore nuit, on est au milieu d’Agra, il n’y a pas un chat, sauf un chauffeur de rickshaw. Il y a toujours un chauffeur de rickshaw dans les rues indiennes, quelque soit l’heure ! Nous voilà donc partis, à 5 dans le rickshaw ; au moins on se tient chaud ! Le chauffeur nous dépose devant l’enceinte du Taj Mahal (à partir de là, tout est piéton, et il faut marcher un peu avant d’arriver au guichet). On renonce rapidement à prendre un petit déjeuner car tout est encore fermé. Une fois les sacs déposés à la consigne, on se dirige vers un des guichets du Taj Mahal. Il y a déjà du monde. 750rs l’entrée pour les étrangers. Attention le Taj Mahal est fermé le vendredi.

 

Le jour commence à se lever tout doucement. Sache qu’il est interdit d’entrer avec de la nourriture, des boissons ou des cigarettes sur le site. Fouille des sacs à l’entrée, une petite bouteille d’eau est donnée à chaque visiteur ainsi que des protections pour les chaussures.

Enfin, on entre. Passé la porte principale, on voit le Taj Mahal qui apparait au loin, dans la brume matinale… Et là, malgré la foule, malgré le bruit, malgré le flash des appareils photos… la magie opère. Je reste sans voix. Même si j’ai déjà vu des photos du Taj Mahal, même si je connais l’histoire de ce tombeau, même si je n’ai presque pas dormi de la nuit, même si je rêve d’un Massala Chai bien chaud, l’émerveillement est là. Le Taj Mahal, j’y suis, il est devant moi !

taj mahal brume

La brume se dissipe, le ciel se teinte de couleurs, on avance le long du canal dans lequel le Taj Mahal se reflète. Pour monter sur le parvis et entrer dans le Taj, il faut enlever ses chaussures. Le marbre est froid sous nos pieds. Les murs extérieurs sont décorés de mosaïque, ornés de fleurs. La visite de l’intérieur se fait à toute vitesse, les militaires surveillent les visiteurs. Rien d’extraordinaire à voir de toute façon. Le spectacle se trouve dehors. Avec le soleil qui se lève, le marbre change de couleur, passe du rose au blanc. Les deux mosquées de grès rouge situées de chaque côté du Taj s’éclairent elles-aussi. La symétrie est parfaite quand on regarde le mausolée.

Je crois que je pourrais rester des heures ici. Il se dégage de ce lieu une impression de calme et de sérénité. La lumière s’amuse sur le marbre, les saris des femmes forment quelques taches de couleur vive. Je suis devant une des merveilles du monde…

 

0 commentaire

Laisser un commentaire

laisser un commentaire

Tous les champs précédés de sont obligatoires ! Pas d'inquiétude, ton adresse e-mail ne sera pas divulgée.

contact

Des question, une remarque ?

Je partage cet article