Pourquoi je n’ai pas envie de faire un tour du monde

20 |  29 octobre 2014

J’imagine bien qu’avec un titre comme ça, je risque de faire peur à quelques lecteurs/voyageurs avant même qu’ils n’aient commencé à lire mon article… Mais j’ai bien envie d’écrire là-dessus et de provoquer un petit débat, une réaction, un échange. Bien entendu, ce qui suit n’engage que moi. Et je ne pense pas que ce soit stupide de faire un tour du monde, loin de là. Je suis même plutôt admiratrice de celles et ceux qui se lancent dans cette aventure. C’est juste que moi, ça me tente de moins en moins…

J’ai entendu pas mal de récits de tour du monde, ou des amis qui me racontaient leur projet de partir pendant 1 an sur les routes et de traverser les continents. A chaque fois, je ressentais une petite pointe de jalousie et d’envie. Mais finalement, je ne l’ai jamais fait. Et voici pourquoi :

1- Un an avec son sac sur le dos, c’est long

Un an avec 20 kilos sur le dos, tout le temps, wahou ! Je ne suis pas une princesse, je voyage léger, ma trousse de toilette se limite à une brosse à dents, du dentifrice et un gel douche. Et pourtant, un an avec les mêmes affaires, un an à porter le sac. Ca me parait très long ! Surtout que je suis, par contre, du genre à acheter des petites conneries sur la route… et ne pas pouvoir le faire pour manque de place ou limitation de poids me frustrerait 😉

sac à dos voyage

2- Un an sans prévoir où on va dormir ou manger, c’est long aussi

Voyager, c’est excitant mais aussi fatigant. Gérer les hébergements, les transports, les repas, ce n’est pas toujours simple. Pour l’avoir expérimenté de nombreuses fois sur des petites durées, je me dis que ça doit être plus pesant sur du long terme. Je pense qu’il y a un moment où on doit en avoir marre tout simplement. Marre de chercher, marre de réserver, marre de ne pas savoir où on va dormir, si on va trouver un endroit pour dormir. Il y a surement des pays où c’est plus simple que d’autres. Il est possible d’anticiper aussi, mais du coup ça bloque les marges de manoeuvre et ça oblige à tenir un minimum son planning.

auberge de jeunesse Pékin

3- Ca coûte cher

Ca semble assez évident, mais avant de se lancer dans un tour du monde, il faut mettre de côté ! Le budget dépend bien sur des pays traversés, du temps de voyage et du type de voyage (si c’est en mode hôtel confort et tour en hélicoptère, c’est sur que ça va coûter cher !). Mais dans tous les cas, ça demande quand même un peu d’argent sur le compte en banque avant de partir ou alors des plans sérieux pour travailler sur place et renflouer les caisses si besoin.

Je crois que je préfère mettre de côté pour des voyages plus courts. Comme ça, je peux partir plus vite et plusieurs fois :)

billets marocains

4- Pendant un tour du monde d’un an, on reste peu dans chaque pays non ?

Partons du principe que le tour du monde dure un an car je pense que c’est la moyenne. Là, je me dis, si je pars pendant un an et que je veux voir plein de pays, au final je vais passer mon temps à courir derrière les bus et les avions, sans vraiment profiter. L’idée de faire « 1 semaine ici, puis 10 jours là, puis 1 semaine là-bas et 2 semaines ici » me dérange. Même si je sais que je caricature un max, parce qu’en général on se laisse une marge, on adapte son voyage quand on est sur place, on décide de rester plus longtemps à un endroit parce qu’on s’y sent bien ou alors on écourte le séjour dans une ville qui nous déplait. Effectivement, mais quand même. J’aurai du mal à passer si vite d’un pays à l’autre, j’aurais l’impression de toujours penser au pays suivant sans profiter de celui où je suis, j’aurais l’impression de tout faire rapidement juste pour dire à la fin : j’ai visité 35 pays en 12 mois.

A une époque, j’avais envie de voir le plus de pays, de villes possible, j’avais la bougeotte. J’étais prête à passer 20h dans un train en un week-end pour voir la Cité Interdite et le Temple du Ciel. Et je l’ai fait d’ailleurs ! Mais aujourd’hui, je crois que je préfère le voyage tranquille, avoir le temps de se poser et de regarder la vie autour de soi. Je pense que ça vient en autre du fait que j’ai vécu à l’étranger, que j’ai donc découvert des pays au quotidien (faire des courses, payer ses factures, aller au travail,…). Et au final, j’ai découvert bien plus comme ça, qu’en passant quelques jours dans une capitale.

5- Et après, quand je rentre je fais quoi ?

Je crois que si je faisais un tour du monde, le retour serait difficile. Et pour plusieurs raisons :

  • Le temps de la ré adaptation au quotidien, après avoir passé plusieurs mois sur les routes, avec son sac sur le dos, sans trop de confort. En revenant de ma première année en Chine, j’ai mis du temps à atterrir et pourtant là-bas, j’avais un rythme de vie « normal » avec un appart, un boulot, des potes. Alors je n’imagine pas comment ça pourrait être après une année de vadrouille complète, sans quotidien, avec des repères qui changent sans arrêt.
  • Et maintenant, je fais quoi ? J’ai fait un tour du monde, ça y est. Alors je n’ai plus rien à voir. Là encore, c’est exagéré je sais :) mais je crois que ça apporte ce sentiment de frustration : j’ai 30 ans et j’ai fait un tour du monde. Voilà. C’est fini. Bien sur, ce n’est pas la réalité car pendant un tour du monde, on ne voit pas TOUS les pays du monde. Il y aura toujours des lieux à découvrir et à visiter. Mais quand même.

A ces 5 grands arguments s’ajoutent la logistique avant le départ (qu’est-ce que je fais de mon appart ? quelle assurance je prends ? et pour la Secu ça se passe comment ?), le choix de l’itinéraire (pas facile de choisir parmi plus de 100 pays…), etc. Ces points-là se règlent facilement je pense, mais ils sont à prendre en compte dans un projet de tour du monde.

Bien sûr, il y a des arguments « pour » à un tour du monde, évidemment : un an de liberté ; la découverte de nouveaux pays, de nouveaux endroits ; des rencontres ; apprendre, grandir, s’adapter ; et tant d’autres !

Mais finalement, je crois que je suis plutôt partante pour un entre-deux : 2 mois en Argentine, 1 mois en Indonésie. Parce que oui j’aime voyager, oui j’aime découvrir de nouveaux endroits, oui j’aime remplir mon sac à dos et partir à l’autre bout de la terre. Mais je préfère faire ça petit à petit, j’ai besoin de regarder la vie passer, de voir les gens vivre, de toucher du doigt le quotidien du pays.

J’ai besoin de prendre le temps.

20 commentaires

Laisser un commentaire
Nicolas
Nicolas

7 février 2015

Je te rejoins tout à fait sur ta conclusion de "voyager à son propre rythme et donc en prenant son temps".
J'ai déjà voyagé pas mal, des courts séjours, des plus longs, en stop, en van ... Globalement, j'ai la même vision des voyages et de la vie immersive à l'étranger. Je me retrouve un peu dans les commentaires de Laurent et Seb également.

Me concernant, je ne parlerai pas de tour du monde, mais de voyage autour du monde. Et la façon dont on a décidé (et surtout on en avait envie) de voyager, permet de proposer un compromis à tous ces points que tu as soulevés et qui inquiètent parfois. On (parce qu'on est deux sur les routes ^_^ a décidé de partir à vélo couché (moi aussi, j'ai des soucis physiques qui m'empêchent de porter un sac à dos chargé de façon prolongé), mais c'est également un moyen de locomotion qui nous permet d'aller à notre rythme, en complète autonomie et où l'on veut. C'est aussi un moyen de communication universel qui nous permet de rester au contact des populations locales d'une façon encore plus aisée.

La durée de notre voyage ? OK, 4 ans, mais on ne fait pas une parenthèse dans notre vie. On l'a vit comme on l'a toujours rêvé et toujours fait depuis toujours. Petit budget (compter 5000€ par an pour nous deux), pas de problème de logement puisqu'on on transporte notre maison avec nous, le même type de confort que lorsque l'on était sédentaire (il n'en faut pas beaucoup pour nous satisfaire !). On prend notre temps : le planning de départ, qui change tous les jours et qu'on ne souhaite pas suivre à la lettre, nous ferait traverser une quarantaine de pays sur quatre ans. Quoi faire après : et bien la même chose : vivre un nouveau projet qui répond à nos aspirations et inspirations du moment. On ne prévoit pas pour ainsi dire de rentrer puisqu'on a pas de chez nous : ma moitié est Turque, je suis Breton, bref nous sommes des citoyens du monde !

J'avoue qu'il faut être dans un état d'esprit particulier, mais tout comme certaines personnes qui préfèrent partir plusieurs fois sur des petites périodes, ou d'autres qui décident de tout plaquer pour voyager un an, nous vivons la vie de nos envies, celle qui nous enchante, et ça, c'est le plus important ! Il n'y a pas d'autre bonne façon de vivre et de voyager que celle qui vous convient !

Répondre
Joe le Moskito
Joe le Moskito

7 février 2015

Super projet dis donc que votre voyage autour du monde en vélo couché !

Oui, mon article n'est pas là pour critiquer ceux qui partent faire un tour du monde (je suis même plutôt admirative de ces personnes) mais bien de dire que chacun a sa façon de voyager, qui lui correspond et le fait rêver. Comme tu le dis, il n'y a pas de bonne façon de voyager. Il faut juste suivre la sienne. Et c'est comme ça qu'on profite au maximum :)

Bremaud Nathalie
Bremaud Nathalie

5 novembre 2014

Bah moi j'ai juste envie de faire un tour de ce monde incroyable et surprenant sur toute ma vie, des qu'une occas se présente hop je pars...
Sinon je suis plutôt d'accord a toi!! :-)

Répondre
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

5 novembre 2014

Voilà c'est plutôt ça l'idée, profitez de chaque occasion pour voyager et découvrir des pays au fur et à mesure ! :)

Laurent
Laurent

31 octobre 2014

Salut Gaëlle,
J'avoue que quand je suis parti un an, les points 1 et 2 ne m'ont pas gêné en fait.
Le "ça coûte cher", pas forcément. En une année, j'ai dépensé 5000 € tout compris (voyage, matos, assurance ... etc). C'est une somme certes, mais pour un an, c'est raisonnable. Mais je n'ai pas non plus fait de tour du monde. Pas d'avion, sauf pour le retour, ce qui représente une économie non négligeable. Cette année remonte à 2000, donc les prix ont également augmenté depuis, mais ça n'a pas non plus doublé (si, en Birmanie, ça a triplé !!)
Le 4, je suis assez d'accord. Un an pour un tour de monde, c'est un peu court. C'est ce qui m'avait (entre autres) amené d'ailleurs à la décision de ne pas faire un tout du monde, mais de me contenter d'un France-Laos, et même là, ça reste rapide avec rarement plus d'un mois dans un pays (à part l'Inde et le Pakistan dans mon cas). Je remarque d'ailleurs que plusieurs blogueurs que je suis qui sont parti en tour du monde pour une année jouent les prolongations, car ils n'arrivent pas à tenir le programme de départ qui était un peu trop charger. On fait tous la même erreur à être trop ambitieux, mais on apprend en route et on essaye de corriger le tire.
En partie d'accord avec le 5 également. Il reste bien sûr plein de trucs à voir, mais on souhaite partir à nouveau pour un long voyage, il faudra en quelque sorte boucher les trous du premier parcours.

Répondre
Laurent
Laurent

3 novembre 2014

Comment ça quels pays choisir ? Bah tous les "stan" pardi. Le reste, c'est inutile :-D
Bon OK, je =>

Gaëlle
Gaëlle

3 novembre 2014

Salut Laurent, je suis d'accord dans le fond ça ne coute pas si cher que ça, surtout si on voyage à petit budget et sans abuser de l'avion. Mais mettre 5000 ou 10000 euros de côté, ça ne se fait pas en quelques mois alors que 500 euros pour une semaine à Porto oui ;) Mais bien sur, ce n'est pas le même voyage.
Pour ce qui est de la durée et des pays, là encore si je devais partir je serai face à un dilemme : quels pays choisir ? combien de pays visiter en un an (si on part sur un voyage d'un an bien sur) ? J'aurai honnêtement du mal à choisir ;) C'est pour ça que faire un tour du monde mais petit à petit me convient plus : un tour en Europe, un tour en Asie, etc. Ca étale les voyages et le plaisir :)

Sebaroudeur
Sebaroudeur

30 octobre 2014

1. La solution : prendre un chariot de voyage (c'est ce que je fais) où tu poses ton sac à dos. Ainsi tu cumules les avantages du backpack et des roulettes
2. Au bout d'un moment, cela devient naturel de chercher un endroit pour dormir, et pas vraiment une contrainte. Et puis tu peux rester 1 semaine par endroit, par exemple
3. Ça coûte moins cher que de vivre sur place en France
4. deux solutions : visiter moins de pays, ou voyager plus longtemps
5. et ba tu rentres pas ;) ou alors, un tour du monde, surtout si on visite un minimum de pays, en appelle un autre;)

Après, moi non plus je n'ai pas fait de tour du monde …

Répondre
Gaëlle
Gaëlle

30 octobre 2014

lol. J'aime bien tes solutions !
Je suis d'accord qu'un tour du monde ne coute pas si cher comparé à la vie en France, mais par rapport à un an à l'étranger par exemple ça coûte cher.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas voyager, là encore c'est juste le système "tour du monde" qui ne me correspond pas. Je préfère vivre dans un pays pendant un an, y travailler, y vivre ou voyager moins longtemps et dans un ou deux pays max.
Et Sebaroudeur, c'est sérieux cette histoire de chariot ?

Olivia
Olivia

29 octobre 2014

Ton article est intéressant ! Je te rejoins sur certains points. Et aussi, le plaisir de rentrer "chez soi" après un court voyage, pour moi, c'est un détail qui a son importance... J'aime bien ma vie, j'aime mon chez moi, j'aime mon quotidien (et j'ai horreur du changement, haha !!), alors autant j'aime beaucoup voyager, découvrir, me dépayser, rencontrer, admirer, etc., autant j'aime aussi ce moment où je retrouve tout ce que j'ai laissé pendant 1 semaine / 15 jours / 3 semaines voire un peu plus...
Personnellement, j'aime aussi le côté voyage en vacances, comme toi, je ne pense pas qu'un "tour du monde" (qui n'a de tour que le titre, à moins de partir sur plusieurs années) me correspondrait. Et puis, on aime les choses rares ! L'excitation d'un voyage qu'on prépare n'est pas la même que quand on est sur la route en permanence...
Chacun sa façon de voyager !

Répondre
Good Morning Planet
Good Morning Planet

29 octobre 2014

C'est exactement ça ! Chacun a sa façon de voyager et d'apprécier un voyage. En aucun cas je ne critique ceux qui partent en tour du monde. J'ai adoré vivre à l'étranger pendant 5 ans, j'adore partir maintenant en voyage quelques jours ou quelques semaines. Je rêverai de partir 1 ou 2 mois à la découverte d'un nouveau pays :) on change aussi avec le temps et nos anciens voyages influent aussi sur nos choix je pense.

Y'a pas un chat!
Y'a pas un chat!

29 octobre 2014

Je dois dire que j'avais un avis plutôt mitigé sur le tour du monde. Le sentiment de passer à côté d'un truc aussi... Ton argumentation est excellente et c'est vrai... "Prendre le temps" c'est important. Et visiter, un peu à la fois mais toute sa vie, c'est quand même plus sympa! ;-)

Répondre
Good Morning Planet
Good Morning Planet

29 octobre 2014

Merci de ton commentaire. Oui j'aime voyager mais je préfère voyager petit à petit. C'est comme ça que j'apprécie une ville où un pays :) mais bien sur ça dépend des gens. Certains rêvent d'un tour du monde et je peux les comprendre même si ce n'est pas mon rêve ;)

Françoise
Françoise

29 octobre 2014

Après ce titre un peu provocateur je me suis dit : voyons voir...
A la fin de l'article j'ai compris. C'est assez juste ça prendre le temps, le temps sur place mais aussi le temps d'avant, du rêve de voyage, le temps d'après aussi, temps du souvenir, du partage.
Et puis c'est sans doute sortir d'une spirale du toujours plus et plus loin... Goûter chaque instant, chaque découverte et les laisser raisonner en soi...

Répondre
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

29 octobre 2014

C'est exactement ça, ne plus penser "le maximum de pays", "le plus exotique" mais plutôt "comment ça se passe dans ce pays", "comment les gens vivent", etc.
Mais c'est aussi lié à la façon de voyager. J'ai vécu à l'étranger et j'ai donc passé du temps dans 3 pays, au jour le jour. Et c'est comme ça que j'ai découvert ces pays. Je ne pense pas que j'aurai découvert autant en étant seulement en voyage de quelques semaines ou mois.

CastillayLeon
CastillayLeon

29 octobre 2014

Bonjour,
J'ai bien aimé ton article, je suis globalement assez d'accord avec toi. Moi j'aime allez à un endroit est le découvrir sous toutes les coutures plutôt que de picorer. Ca fait cinq ans que je vais dans la même région d'Espagne, et chaque année c'est un nouveau voyage, des découvertes nombreuses. Il ne faudrait pas croire que je n'aime pas aller ailleurs, j'ai été à Rome, Berlin, Copenhague... Un jour je rencontrerais surement une autre région où je retournerai plusieurs fois car c'est aussi mon plaisir de voir un lieu évoluer sur le temps long. C'est ce dernier point qui me manquerait sur un tour du monde, car tu ne le refais pas plusieurs fois, oui ça coûte cher, et je n'aurais pas le plaisir de revenir sur le lieux de retrouver les gens. Comme toi j'aurais un peu peur du retour en plus. Merci pour cet article.

Répondre
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

29 octobre 2014

Merci pour ton commentaire !
Je suis comme toi, j'aime bien découvrir un pays dans le détail et dans le quotidien. Ce qui n'empêche pas de voyage ailleurs effectivement. C'est simplement une autre façon de voyager, il n'y en a pas une bonne et une mauvaise. C'est selon les gens, leurs envies, leurs besoins aussi.

laisser un commentaire

Tous les champs précédés de sont obligatoires ! Pas d'inquiétude, ton adresse e-mail ne sera pas divulgée.

contact

Des question, une remarque ?

Je partage cet article