J’ai été prof de FLE

19 |  5 février 2015

Comme tu le sais déjà, j’ai vécu en Chine et au Maroc. Et aujourd’hui, j’ai envie de parler du boulot que je faisais dans ces deux pays :

Professeur de FLE

Mais FLE, qu’est-ce que ça veut dire ? C’est Français Langue Etrangère, autrement l’enseignement du français à des étrangers. On peut être prof de FLE en France mais aussi à l’étranger. Et c’est grâce à ce boulot que j’ai pu partir en Chine pendant 2 ans et au Maroc pendant une dizaine de mois.

La formation et le poste

De nombreuses universités proposent des master (1 et 2) de FLE. Au programme : cours de pédagogie, analyse de manuels, cours sur l’inter-culturalité, etc.

Il existe plusieurs sites qui diffusent les offres d’emploi, le plus connu étant Fle.fr

Dans la majorité des cas, tu signes un contrat local (et non d’expat ou de V.I.E), tu n’as donc aucun lien avec l’administration française (pas d’impôt, pas de chômage ni de cotisations retraites). Ce sont dans ce sens des contrats précaires, surtout au moment du retour en France. Mais en général, ce sont des postes bien payés par rapport au niveau de vie du pays. Parfois, le logement est fourni par l’employeur.

En Chine, j’ai travaillé à l’Alliance Française du Shandong à Qingdao et au Maroc, j’ai travaillé à l’Institut Français d’Agadir.

Les Alliances françaises

Il y a plus de 800 Alliances françaises (AF) dans le monde, dont une trentaine en France.

Les Alliances françaises font partie d’une fondation qui a pour objectif la diffusion de la langue et de la culture françaises dans le monde. Cette fondation est liée au Ministère des affaires étrangères. Les Alliances françaises à l’étranger sont régies par le droit local du pays dans lequel elles sont installées. Ainsi en Chine, une Alliance française est forcément rattachée à une université chinoise (et c’est l’université qui délivre les visas pour les professeurs par exemple). En Inde, les Alliances françaises n’ont pas la possibilité de fournir des visas pour les professeurs en contrat local.

alliance française qingdao

Les Instituts français

Les Instituts français dépendent du Ministère des Affaires Etrangères. On en compte environ 150 à travers le monde. Leur mission est la promotion de la culture française, notamment en ce qui concerne le cinéma, mais également l’enseignement de la langue.

institut français agadir

Etre prof de FLE

Etre prof de FLE, c’est bien sûr donner des cours de français à des enfants, des ados, des adultes. Il y a des cours spécialisés : cours intensifs pour ceux qui veulent aller étudier en France, cours de Français Professionnel, cours d’initiation auprès des enfants, cours d’oral, préparation au TCF/DELF (examens de niveau de langue),…

Etre prof de FLE, c’est aussi faire de la pédagogie : programme des cours, progression pour les débutants, phonétique, réunion entre profs, préparation des examens, des grilles d’évaluation,…

Etre prof de FLE, c’est également participer à la vie culturelle de la structure : organisation d’événements, accueil d’artistes venus pour une expo ou un concert, promotion des événements auprès des élèves, animation d’ateliers,…

Etre prof de FLE, c’est préparer ses cours entre midi et deux, le soir ou le week-end. C’est chercher des documents pertinents pour intéresser les élèves et les faire progresser.

Etre prof de FLE, c’est répondre à des questions étranges sur la France comme « c’est vrai que vous mangez des grenouilles et des escargots ? ».

Etre prof de FLE, c’est se familiariser avec les noms des manuels : Alter Ego, Latitudes, Taxi, Rond Point, Alex et Zoé, Forum,… et apprendre de nouveaux mots comme CECR, découvertes syntaxiques, jeux de rôle, compréhension orale ou écrite, actes de parole,…

Etre prof de FLE, c’est se confronter aux stéréotypes : « J’aime la France, c’est romantique », « En France, on boit tout le temps du vin »,…

Etre prof de FLE, c’est enseigner une langue, voir les élèves progresser petit à petit, sourire de leurs erreurs et parfois ne pas savoir répondre à une question portant sur l’emploi du subjonctif passé…

Etre prof de FLE, c’est vivre à l’étranger et découvrir au quotidien un nouveau pays et pouvoir échanger avec ses collègues et avec les élèves.

Pour conclure

J’ai été prof de FLE pendant plus de 3 ans, suite à un Master effectué à l’Université de Nantes. J’ai eu la chance de pouvoir partir à l’étranger grâce à ce boulot. Sans ça, je n’aurai peut-être jamais posé les pieds en Chine…

Et l’Inde dans tout ça ? Malheureusement, je n’ai pas pu travailler à l’Alliance Française de Chennai pour des questions de visas. J’ai trouvé un autre boulot, en tant que professeur pour l’école française de Renault (j’avais donc une classe de CP/CE1, enfants des expatriés employés chez Renault). Une nouvelle expérience, tout en restant dans le domaine de l’enseignement.

Même si être prof de FLE n’est pas de tout repos et n’est pas vraiment « reconnu » en France au retour, ce métier permet en tous cas de voyager et de s’installer pour quelques temps dans un pays étranger. Et ça, ça vaut le coup !

19 commentaires

Laisser un commentaire
Lucie
Lucie

6 janvier 2018

Bonjour !
Je viens de passer le Daefle suite à une reconversion et je m'oriente sur le master. J'ai déjà donné des cours de fle à Ténérife pdt que j'étudiais le Daefle et je dois dire que c'est passionnant. Ce qui me fait peut c'est l après c'est à dire que je compte passer 2 à 3 années à l'étranger qui vont être je le sens très enrichissantes. Mais j'ai peur de l après... Car il n'y a pas tellement de débouchés.. Enfin nous verrons bien !

Répondre
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

8 janvier 2018

Effectivement en France il y a moins de découchés mais il y a quand même quelques postes en tant que prof de FLE en France :)

Morgane DUSART
Morgane DUSART

11 novembre 2016

Bonjour,
Je m'appelle Morgane DUSART, je suis étudiante en première année de LLCER Anglais à l'université de Rennes 2. Je vous écris ceci car je suis très intéressée par le métier de Professeur de FLE et nous devons rendre un dossier complet sur un métier qui nous intéresse, dans lequel doit se trouver un question-réponse d'un professionnel. Je voulais donc savoir si vous accepteriez de répondre à quelques unes de mes questions, s'il vous plaît ?
J'ai lu certains de vos articles afin de mieux comprendre en profondeur le métier, où vous étiez parti, votre parcours.
En attente d'une réponse positive,
Cordialement,
Morgane Dusart.

Répondre
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

12 novembre 2016

Bonjour Morgane,
Je vous invite à me contacter via le formulaire de contact du blog ou via la page Facebook et nous pourrons ensuite échanger par email.
Bonne soirée,

ismael
ismael

28 janvier 2016

Salut...merci de nous faire partager ton expérience
Je voulais savoir lorsque tu étais au maroc c'est quel genre de contrat que tu signes sur place (CDD/CDI)?
Et pourquoi tu as arrete?

merci pour tes réponses

Répondre
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

29 janvier 2016

Salut !
J'étais en contrat local et embauché en tant que vacataire.
J'ai arrêté car j'arrivais à la fin de mon contrat et mon conjoint était parti en Inde et c'était prévu que je le rejoigne :)

Anne
Anne

21 février 2015

Disons que prof de FLE en France, c'est moins exotique, et plus éprouvant...

Répondre
Good Morning Planet
Good Morning Planet

22 février 2015

Oui ;) surtout mon exotique !

marine
marine

11 février 2015

Mais.... mais tu veux dire alors qu'en France on ne boit pas tout le temps du vin ??!

Répondre
Joe le Moskito
Joe le Moskito

11 février 2015

hehe et non pas tout le temps ! ;)

Maryse
Maryse

8 février 2015

Bonjour Gaëlle,
Expérience très riche et positive !
Actuellement en Master FLE 1 avec l'Université de Grenoble 3, à distance avec le CNED, je prépare mon mémoire sur l'enseignement du FLE à un public éloigné du français (dont la langue maternelle n'est pas indo-européenne). Aussi, j'ai préparé un questionnaire pour les enseignants FLE ayant des apprenants de ce profil, d'un niveau A1. Pourrais-je te l'envoyer pour que tu me donnes ton avis ?
Merci d'avance pour ton aide.
Maryse

Répondre
Joe le Moskito
Joe le Moskito

8 février 2015

Bonjour Maryse, pas de souci pour le questionnaire (tu peux me l'envoyer à gaelle@goodmorningplanet.com)

Odile
Odile

6 février 2015

Bonjour,
Merci pour ce retour sur experience et ce partage super enrichissant !! Apres 20 ans d'experience pro dans le marketing et 2 demenagements a l'etranger j'ai eu envie de travailler sur le daefle... Master peut etre.... Envie de partager mes connaissances en francais avec des petits français mais aussi avec des enfants et jeunes issus d'autres cultures ! Surement !

Répondre
Joe le Moskito
Joe le Moskito

6 février 2015

C'est un boulot passionnant d'être prof de FLE ! On apprend beaucoup grâce aux élèves et aux collègues, et pas seulement en ce qui concerne l'enseignement, mais aussi sur le pays, son fonctionnement, la culture, etc. C'ets super enrichissant et j'ai adoré faire ce boulot pendant ces quelques années !

Sebaroudeur
Sebaroudeur

6 février 2015

Sympa l'article

Je suis en train de passer le DAEFLE. Peut-être je ferai le master ensuite, on verra bien ...

C'est fini pour toi prof de FLE ?

Répondre
Joe le Moskito
Joe le Moskito

6 février 2015

Pour le moment oui, je suis rentrée en France et on a monté le projet Good Morning Planet, donc changement de cap niveau professionnel ! Mais peut-être que j'y reviendrai un jour...

Et toi envie de bouger une fois le DAEFLE en poche ?

Répondre à Lucie Annuler la réponse.

Tous les champs précédés de sont obligatoires ! Pas d'inquiétude, ton adresse e-mail ne sera pas divulgée.

contact

Des question, une remarque ?

Je partage cet article