El Caminito del Rey #4

5 |  17 juillet 2015

Le lendemain de notre arrivée en Andalousie, nous voilà partis pour faire :

El Caminito del Rey !

caminito del rey, entrée

El Caminito del Rey est une via ferrata, accrochée à flanc de falaise, dans les gorges d’El Chorro. La première a été construite début 1900, lors de la construction de deux barrages hydrauliques. C’était alors une passerelle d’1m de large, en béton ou creusée dans la roche.

El Caminito del Rey signifie le petit chemin du roi et ce nom a été donné après l’inauguration et la visite du roi Alphonse XIII en 1921.

Peu à peu, le chemin est laissé à l’abandon et s’abîme. Le lieu n’est plus sécurisé, des plaques de béton s’effondrent. Malgré tout, certains aventuriers viennent chercher un peu d’adrénaline, et pour certains, cela se finira très mal. Suite à ces accidents mortels, le chemin le plus dangereux du monde est fermé en 2000. Quelques années plus tard, les travaux de restauration commencent. Le site est aujourd’hui entièrement sécurisé et est ouvert à tous.

***

Lorsqu’on m’a proposé d’aller au Caminito del Rey, je me suis bien sûr renseignée et les premières images que j’ai vues ne m’ont pas forcément rassurées… Oui, j’ai le vertige. Oui, la simple vue de certaines photos m’a fait flancher. Oui, jusqu’au dernier moment, j’ai cru que je n’allais pas le faire. Dans ma tête, je faisais demi-tour rapidement. Le vertige était le plus fort.

Ce dimanche matin, on arrive devant l’accès au site : un tunnel et quelques kilomètres plus loin, nous voilà devant l’entrée Nord. Casques sur la tête et caméra allumée, on s’engage sur le sentier. Jusque là tout va bien.

Et les premières passerelles apparaissent. Dilemme : demi-tour ou pas ? En même temps, j’ai à peine marché 20 minutes alors faire demi-tour maintenant, ce serait tellement dommage… Bon, je prends mon courage à deux mains, me colle contre la paroi et pose le premier pied sur les planches de bois. Au moins y’a une barrière et une « ligne de vie » côté falaise.

La première heure est, comment dire, plutôt douloureuse. Mes jambes tremblent, je regarde à peine le paysage et j’esquisse rarement un sourire. Je me concentre et fais reculer ce foutu vertige pas après pas.

Toujours collé à la paroi, je tente quelques photos, et c’est vrai que c’est beau !

Petit à petit, mon rythme cardiaque ralentit et, même si je sers encore très fort la main de Michaël à certains passages, au moins j’avance.

Après quelques kilomètres, nos pieds retrouvent la terre sur un sentier. Ouf ! On est en pleine nature, il fait chaud et à chaque virage, le paysage s’ouvre devant nous.

Caméra fixée sur l’épaule, Michaël avance sereinement, pas de vertige pour lui, pas de peur du vide, pas de peur du tout en fait.

Les passerelles recommencent, allez, on y va ! J’ose même me tenir devant les barrières pour une photo. Ma fierté immortalisée : je l’ai fait !

A certains endroits, on aperçoit l’ancien chemin en béton, sans barrière et avec des gros trous parfois. On continue à avancer et au loin apparait… le pont suspendu. Je respire, il n’est pas question de faire demi-tour (et de repasser sur toutes les passerelles!), donc seule solution, traverser ce pont métallique. J’avoue, j’ai marché vite et à peine regardé mes pieds et en-dessous le vide. Droit devant, je suis passée. Quelques mètres sur des passerelles encore et nous voilà la sortie Sud.

Défi relevé, en 2-3h. Michaël est un peu déçu, il s’attendait à plus de « sport », et non à une balade somme toute facile, quand on n’a pas le vertige. De mon côté, j’enlève le casque et cette fois, le sourire se pose tout seul sur mes lèvres. J’ai réussi, je l’ai fait en entier et je ne regrette pas. Le chemin est superbe.

Infos pratiques

– Accès El Caminito del Rey : il faut réserver son billet à l’avance car le nombre de personnes sur le site est limité. Entrée 6€, fermé le lundi.

– Impossible de faire une boucle, on commence à une entrée et on finit à l’autre. Il y a des navettes pour relier les deux (une vingtaine de minutes de trajet).

– Je te conseille de faire le chemin dans le même sens que nous (du Nord au Sud), pour finir en beauté par le pont suspendu.

banner-minus

Séjour réalisé en partenariat avec Ruralidays (Twitter – Facebook). Ce qui est écrit dans cet article n’engage que moi.

5 commentaires

Laisser un commentaire
Frédéric
Frédéric

27 octobre 2016

Très tentant ! Est-ce que Ruralidays propose de nombreux hébergement près de ce site spectaculaire ?

Répondre
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

28 octobre 2016

Il faut aller voir sur leur site, mais je pense qu'ils en proposent plusieurs oui !

Nath
Nath

27 janvier 2016

On est en train de préparer notre séjour en Andalousie et ce caminito nous semble fort sympathique! On va carrément l'ajouter à notre programme!! Le lieu a l'air assez isolé quand même. Vous aviez loué une voiture quand vous étiez en Andalousie?

Répondre
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

29 janvier 2016

Le Caminito c'est très sympa, rien de difficile physiquement, mais c'est une superbe balade à faire !

Nous on était logés à Ardales à 20 min du Caminito et oui on avait loué une voiture à l'aéroport de Malaga vu qu'on était excentré et qu'on avait envie de bouger.

immobilier barcelone
immobilier barcelone

31 juillet 2015

C'est un très bon pays, avec un paysage varié sous un ciel bleu....des gens sympas, une riche diversité culturelle et de très bonne bouffe.

Répondre

laisser un commentaire

Tous les champs précédés de sont obligatoires ! Pas d'inquiétude, ton adresse e-mail ne sera pas divulgée.

contact

Des question, une remarque ?

Je partage cet article