Lille 3000

2 |  26 octobre 2015

Je vais être honnête (au risque de me faire taper par les Lillois), mais avant j’avais une image de Lille plutôt négative : une ville grise, terne, froide. Tout ça influencé probablement par les stéréotypes et les cartes de Madame Météo sur lesquelles Lille est toujours souvent représentée par un nuage gris et pluvieux.

Mais amis Lillois, rassure-vous, en un week-end, mon avis sur votre ville a changé du tout au tout :

  • J’ai découvert une ville dynamique, jeune, vivante.
  • J’ai découvert une architecture surprenante ; des immeubles colorés, sculptés, ornés.
  • J’ai découvert un événement décalé.
  • J’ai découvert le soleil se reflétant sur les fenêtres des immeubles de la Grand Place.
  • J’ai découvert des petites ruelles en pierre, envahies par les terrasses.

2 jours où j’ai avancé de surprises en surprises dans cette ville qui m’était inconnue.

Voici le programme de ce week-end animé et festif

Capture d’écran 2015-10-08 à 15.40.38

Vendredi

Après quelques heures de TGV avec la SNCF, on arrive à Lille en début de soirée.

Lille Europe avec des fleurs géantes sur le parvis. Lille Flandres qui marque le début de la grande rue bordée de statues pour la parade.

Une fois les affaires posées à l’hôtel Mercure (on y reviendra dans un autre article), nous voilà partis pour rejoindre tout le monde à l’Impertinente, un super salon de thé qui a gentiment ouvert ses portes aux blogueurs pour la soirée. Au menu, produits locaux, bières du Nord, accueil chaleureux et bonne ambiance. Un régal !

La soirée se termine à la Gare Saint Sauveur. Et oui, une gare, qui a été réhabilitée et qui est devenu un lieu de fête ! Une dernière bière et au lit, la journée de demain s’annonce chargée !

IMG_5721 copy

Samedi

On commence par le Food Tour organisé par Savor Lille.

La suite de la journée était réservée pour le lancement de Lille 3000 Re-naissance :

  • Expo “Séoul, vite, vite !” au Tripostal

Explosion de couleurs dans le hall et les premières salles. Ca brille, c’est rouge bleu vert jaune rose. Les figurines de robots côtoient les Bouddha dorés. Des guirlandes tombent du plafond. On en prend plein les yeux grâce à Choi Jeong Hwa qui a reconstitué dans cet espace son atelier de travail.

Au premier étage, les installations de Choe U-Ram et d’autres artistes coréens, machineries de fer et de lumière. Poissons volants, jeu d’ombres et manège enchanté ; sans oublier un immense boule qui n’est pas sans rappeler un éventuel vaisseau spatial.

Le labyrinthe aux miroirs de Lee Bull nous fait perdre nos repères. Du sol au plafond, tout se reflète et renvoie les mêmes images.

Dans les salles suivantes, on quitte les oeuvres poétiques et futuristes pour rejoindre les préoccupations de la Corée à travers des constructions, des photos, des peintures. Une approche artistique des crises que connait le pays, que ce soit à l’intérieur de sa société ou dans sa relation avec la Corée du Nord.

Nous ne pourrons malheureusement pas accéder au dernier étage qui paraissait pourtant prometteur “Tu dois changer ta vie !”.

  • La Parade

Après une petite bière en terrasse – on est à Lille non ? 😉 -, on se dirige vers le centre pour le début de la parade qui marque officiellement le lancement de Lille3000.

Depuis le toît ou les marches de l’Opéra, on voit passer un Godzilla gonflable, des chars avec danseuses brésiliennes, des géants de lumière,… Le tout en musique bien entendu et au milieu d’une sacrée foule !

On se dirige ensuite au pas de course vers le quai de Wault pour le spectacle de feu et le feu d’artifice juste à côté. Embrasement du plan d’eau et explosions de couleurs dans le ciel, la nuit s’éclaire sous les regards de milliers de personnes.

On finit la journée à la Chicorée, un resto ouvert 24/24h au service peu rapide, mais qui propose des plats locaux et de bonnes frites !

Dimanche

Quoi de mieux qu’un bon brunch pour commencer la journée ? Rendez-vous au Basilic Café pour un brunch à volonté ou des burgers (ou même les deux pour les plus gourmands).

On part ensuite pour l’Hospice Comtesse à quelques rues de là pour voir l’expo “Phnom Penh Renaissance”. 2 salles et de nombreux artistes cambodgiens qui questionnent leur pays aujourd’hui : les minorités oubliées, l’identité de chacun, les souvenirs douloureux des Khmers, les petits trésors cachés de cette époque,… Une expo prenante.

Sans oublier le lotus gonflable de Choi Jeaon Hwa dans la cour de l’Hospice !

Un café sur la Grand Place, un dernier regard pour le collage de JR sur le bâtiment de la Voix du Nord et voilà, c’est l’heure de rentrer, de reprendre le train.

 

On laisse derrière nous les lotus géants, les expos qu’on n’a pas eu le temps de voir, le soleil qui réchauffe Lille, les bières et les frites, les confettis qui recouvrent les trottoirs, les murs en brique du Peuple Belge,…

On laisse derrière nous une ville surprenante, qui n’a pas froid aux yeux.

On laisse derrière nous un événement décalé, coloré.

On laisse derrière nous des quartiers à explorer.

A la prochaine Lille !

Bonnes adresses :

Un grand merci à Audrey et Florence pour l’organisation de ce week-end !

IMG_5950 copy

banner-minus

Séjour réalisé en partenariat avec l’Office de tourisme de Lille et de Roubaix et Lille 3000. Ce qui est écrit dans cet article n’engage que moi. Merci également à la SNCF pour le transport.

Lille 3000 : Facebook, Twitter, Instagram – #rlille3000

Office de tourisme de Lille et de Roubaix : Facebook, Twitter, Instagram – #letsgotolille #lilletourisme

2 commentaires

Laisser un commentaire
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

1 novembre 2015

Oui ça vaut le coup, Lille est vraiment une ville dynamique et animée !

Répondre
Anne
Anne

1 novembre 2015

Je n'y suis jamais allée, mais j'ai l'impression que ça vaut le détour!

Répondre

laisser un commentaire

Tous les champs précédés de sont obligatoires ! Pas d'inquiétude, ton adresse e-mail ne sera pas divulgée.

contact

Des question, une remarque ?

Je partage cet article