Je t’emmène en Croatie

1 |  14 juin 2016

On n’en finit plus des retrouvailles ! Après la Grèce et Venise, maintenant la Croatie.

La première fois que j’ai posé les pieds dans ces deux villes croates, j’avais à peine 20 ans. Un voyage-retrouvailles avec des potes un an après notre rencontre en Pologne ; deux semaines en sac à dos, tente et liberté.

Split je me souviens du palais en ruines au centre de la ville. Je me souviens de notre sieste au soleil sur un banc.

Dubrovnik, je me souviens de notre baignade aux pieds des remparts. Je me souviens d’un petit restaurant sur une place animée.

Je me souviens de la pierre, du soleil, de quelques mots.

Et m’y revoilà ! Cette fois avec mon amoureux, cette fois j’ai plus de 30 ans, cette fois en croisière. On change tout et on recommence. Mais le soleil est toujours là et les pierres aussi.

Split

Jour de Pâques à Split, les cloches sonnent à toute volée pendant une bonne minute. Tout le monde lève les yeux, un journaliste filme ce moment.

Place de la République aux murs rouges et volets verts. 6 chefs préparent des assiettes derrière quelques barrières. La curiosité l’emporte et on apprend alors que ce petit déjeuner va être offert aux passants pour Pâques : des oeufs durs colorés, du porc, des radis et des tomates cerises,… La matinée prend un tournant insolite lorsqu’on se fait interviewer par une télé croate pour l’événement, puis par une deuxième, puis une troisième. Ok nous sommes les deux étrangers à regarder, sous le soleil matinal, le ballet des cuisiniers. On se prête au jeu, on sourit, on discute, on rigole. Et on termine la matinée avec une assiette dans la main.

Le reste de la journée se poursuit, des petites ruelles au fameux Palais, en passant par le bord de mer. On savoure le thé au miel et au citron. On savoure le poisson grillé à midi. On savoure les rayons du soleil sur nos visages, même si l’air est quand même frais.

Dubrovnik

Vieille ville au sein des remparts, quelques tours. Pierre blanche, formes carrées et arrondies, sans détails ni fioritures. C’est brut, primaire, simple, imposant.

Rues pavées, maisons en pierre. C’est calme et lumineux et on profite du moment pour prendre un petit déjeuner en terrasse. Face à nous, un petit marché ; principalement des femmes âgées qui tiennent les étals de légumes.

On descend jusqu’au petit port et on s’avance le long d’un petit chemin qui longe les remparts. La mer devant nous, et en face l’île de Lokrum. L’eau est claire et les vagues se fracassent contre la digue.

On sort de la vieille ville pour prendre de la hauteur (on abandonne de marcher sur les remparts au vu du prix). On contourne la fortification, avec le regard qui oscille entre les tours et la mer au fond. Une vue à 360° au plus haut de la côté nous offre un beau point de vue sur la vieille ville.

banner-minus

1 commentaire

Laisser un commentaire
Anne
Anne

7 septembre 2016

J'ai beaucoup aimé ce pays, la Côte d'Azur sans les immeubles moches...

Répondre

laisser un commentaire

Tous les champs précédés de sont obligatoires ! Pas d'inquiétude, ton adresse e-mail ne sera pas divulgée.

contact

Des question, une remarque ?

Je partage cet article