Daily Life – India

2 |  14 avril 2015

Après la Chine et le Maroc, c’est le moment d’aller faire un tour en Inde !

marina beach (6)

La ville

Chennai, anciennement Madras, est la capitale de l’état du Tamil Nadu, Inde du Sud. C’est également la 4e plus grande ville de l’Inde (derrière Calcutta, Delhi et Bombay).

La ville est organisée en différents quartiers : Adyar, Besant Nagar, Kottivakkam, Mylapore, …

Chennai est connu pour la Fondation Kalakshetra, école de danse et de musique traditionnelles.

Pour sortir de la ville (au sud), il faut prendre ECR (East Cost Road) ou OMR (Old Mahabalipuram Road).

Chennai est un centre économique, plus que touristique.

carte chennai inde

Il y a néanmoins quelques sites sympas à voir :

  •  La cathédrale St Thomas
  • Marina Beach (la 2e plus longue plage du monde)
  • Le temple de Kapaleeshwarar
  • Le fort St Georges

Le boulot

J’ai travaillé pendant 1 an à l’école française de Renault. A Chennai, il n’y a pas d’école française à proprement parler, les enfants d’expatriés sont donc scolarisés à l’école américaine. Mais Renault (qui a une très grosse usine installée pas très loin de Chennai) a créé une école (hébergée dans les locaux de l’école américaine) pour les enfants de ses employés.

Il y avait 2 classes : la mienne avec les élèves de CP et CE1 et celle du directeur de l’école avec les élèves de CE2, CM1 et CM2. Les élèves avaient classe avec nous tous les matins de 7h à 8h (cours de français uniquement) et ensuite, ils allaient à l’école américaine. Longue journée pour des enfants me diras-tu ! Effectivement, mais les cours à l’école américaine se terminent vers 15h. Et finalement, même si ça fait beaucoup les enfants, quand ils quittent Chennai, ils sont bilingues et ré-intègrent le système français sans lacunes ni retard.

Pour les élèves de collège, ils suivaient le programme français via le CNED.

J’ai donc pendant 1 an délaissé le FLE pour me tourner vers l’enseignement traditionnel. Au programme : apprentissage de la lecture et de l’écriture pour les CP, et découverte de la grammaire et des conjugaisons pour les plus grands.

Le logement

A Chennai, je vivais (avec mon copain) dans un appart, à Panayur. On a choisi de s’éloigner du centre-ville mais on a gagné un appart super fonctionnel avec une piscine et un roof-top rien que pour nous vu qu’on était les seuls locataires de la résidence !

Les repas

Il y a des restos très sympas à Chennai, et pour tous les goûts :

  •  italien au Bella Ciao (Kottivakam)
  • chinois au Cascade (Besant Nagar)
  • végétarien au Eden Restaurant (Besant Nagar)
  • coréen au In Seoul (Alwarpet)

Sans compter les petits restos indiens où l’on peut goûter des plats de l’Inde du Sud, du Kerala, de l’Inde du Nord, etc.

La plupart des plats de l’Inde du Sud sont des plats végétariens, à base de riz, de légumes ou de lentilles. Bien entendu, pas de boeuf dans les assiettes car la vache est un animal sacré pour les Hindous.

Les plats sont le plus souvent très épicés, et c’est pour cela que tu auras en accompagnement le plus souvent un peu de yaourt pour calmer le goût des épices.

Spécialités du Sud de l’Inde :

  • le thali (du riz, des légumes, des sauces ; le tout disposé sur un plat en acier inoxydable ou sur une feuille de bananier)
  • les chapathi et les naans (pain indien)
  • les dosai (crêpes à base de pâte de riz)
  • les idli (gâteaux de riz que l’on mange avec des chutney, sauces à base de coco, de curry, de tomate,…)

Et bien sûr, on boit du Massala Chai (thé aux épices avec du lait et du sucre), un vrai régal !

dosa (2)

Les courses

A Chennai, il y a quelques grands centres commerciaux comme le Spencer Plaza ou Express Avenue. Tu trouveras de nombreux magasins dans ces centres (vêtements, bijoux, chaussures, etc.), notamment des marques internationales. Au sous-sol d’Express Avenue, il y a le Big Bazaar (nourriture).

Pour les courses quotidiennes, il y a des supérettes comme le Nilgiris, le Spencer’s ou le Brown Tree. On en trouve dans tous les quartiers. Sur ECR, il y a également le Five Star, un mini supermarché avec des produits de base au rez-de-chaussée (nourriture, hygiène,…) et des vêtements, accessoires, jeux, livres au premier étage.

A Chennai, il y a également un marché appelé Pondi Bazar. On y trouve de tout : bangles, bijoux, tissus, vêtements, bibelots, fleurs, etc. Le paradis pour une petite session shopping-cadeaux !

Les transports

A Chennai, et comme partout en Inde d’ailleurs, on se déplace beaucoup en rickshaw (également appelé tuk-tuk dans d’autres pays). Le rickshaw c’est le taxi local et pas cher. Attention toutefois à négocier s’il n’y a pas de compteur !

Il existe également des Share Auto (rickshaw partagé). Le principe est le suivant : le rickshaw partagé suit un trajet unique (qu’il fait en boucle). On le prend donc en route et on descend où l’on veut sur son chemin. On peut être jusqu’à 10 dedans ! Ce n’est donc pas toujours très confortable ni très rapide, mais ça ne coûte presque rien, et en général c’est même plutôt sympa !

A Chennai, on peut également prendre le bus, mais honnêtement, je te souhaite bon courage pour les trajets en ville. Les arrêts ne sont pas clairement définis, les horaires encore moins et les bus sont très souvent bondés. Par contre, c’est une solution pas mal et pas chère pour sortir de la ville et aller par exemple à Mamalla.

Mais le plus simple quand on vit à Chennai est encore d’avoir un scooter ou une moto. Plus aucun problème de déplacement ! Par contre, il faut se faire à la conduite « made in India » : on roule (normalement) à gauche, on utilise le klaxon tout le temps pour dire qu’on arrive, on ne regarde jamais dans ses rétros (à quoi bon ? c’est à celui qui est derrière nous de faire attention) et on double un peu dans tous les sens. Les premiers trajets sont en général épiques, surtout si on ajoute le fait que les petites rues dans ses quartiers se ressemblent toutes ! Mais très vite, on prend le pli, le doigt sur le klaxon et les lunettes de soleil sur le nez !

Pour voyager, aucun souci car Chennai dispose d’un aéroport international et domestique. Tu peux ainsi partir en vacances dans le Kerala, le Rajasthan ou même t’envoler pour la Malaisie !

Il y a également des bus longues distances. Ainsi il faut une dizaine d’heures pour rejoindre Bangalore ou Madurai depuis Chennai.

Les loisirs

A Express Avenue (centre commercial), au dernier étage, se trouve un cinéma avec plusieurs salles : Escape Cinema. La programmation est aussi bien indienne qu’internationale. Les films sont en anglais, en tamil ou en hindi. Il est possible (et même conseillé) de réserver sa place sur leur site Internet. Il y a bien sûr d’autres salles de cinéma à Chennai.

Chennai dispose de quelques bars sympas et animés ! La plupart sont rattachés à un hôtel. Attention, l’entrée est souvent payante et pour les hommes mieux vaut venir accompagné si vous voulez entrer. Pour n’en citer que quelques uns : Bike and Barrel (Residency Towers Hotel), Zara’s (bar restaurant), 10 Downing Street (pub irlandais).

Le dimanche, c’était souvent journée détente dans les resorts comme le Fisherman’s Cove ou Ideal Beach. Accès à la plage et/ou la piscine même si on n’est pas clients de l’hôtel (Ideal Beach : 600rs pour accéder à la piscine).

L’autre destination du week-end pour nous, c’était Mamallapuram, petit village de pêcheurs situé à une trentaine de km de Chennai. Repas au Good Luck Cafe, vue sur la plage (qui a maintenant changé de propriétaire), petit tour dans les magasins, visite des temples, etc. Une journée en dehors de l’agitation de Chennai.

Au quotidien

A Chennai, il a très souvent des coupures de courant. Quand j’y étais, il y a avait 1h de coupure par jour systématique (la ville ne produit pas assez de courant pour tout le monde, donc chaque quartier coupe pendant 1h, chacun leur tour). Une fois qu’on le sait, on s’adapte ! Par contre, il y avait aussi des coupures intempestives qui pouvaient durer 5 min comme 3h. D’où l’utilité d’avoir des bougies et une lampe de poche chez soi (à défaut d’un générateur !). Etre dans le noir ça va, mais quand le courant se coupe, les ventilateurs et les clims aussi, et là en quelques secondes, la température dans l’appart monte en flèche. Et on ne parlera pas du frigo et de ce qu’il y a dedans…

Au niveau du climat, c’est simple il fait tout le temps chaud ! Vers octobre-novembre commence la mousson, mais rassure-toi, il ne pleut pas toute la journée. En général, il pleut le matin, le soir et la nuit. Comme je bossais tôt, j’avais droit à une jolie averse tous les matins en allant au boulot en scoot, mais avec une cape de pluie ça passe ! 😉

Chennai est une grande ville, et qui dit grande ville dit beaucoup de monde dans les rues et sur les routes. En quelques mots, c’est le bordel ! Mais attention, un bordel organisé car finalement, tout ce petit monde arrive à circuler et à avancer. Il faut simplement faire preuve de patience et d’ingéniosité parfois !

J’ai souvent entendu ou lu des questions sur les vêtements à (em)porter en Inde. Et c’est vrai que c’est un point important. En Inde, surtout hors zones touristiques, il vaut mieux – pour les femmes – avoir les épaules et les jambes couvertes. Mais rassure-toi, tu peux trouver ce qu’il faut sur place : tunique, sarouel,… Et non, on ne s’habille pas en sari en quotidien ! D’ailleurs, la plupart des jeunes femmes indiennes sont en tunique également. En plus d’être joli, c’est léger et ça couvre le corps. Tu trouveras ces tuniques dans tous les magasins de vêtements ; la plupart du temps c’est un ensemble composé de 3 pièces : la tunique, le pantalon et le foulard assorti.

La vie indienne est rythmée par les fêtes hindoues, comme Pongal, Ganesh Chaturthi ou encore Dussehra. Ainsi un jour tu sors dans la rue et tu vois que tous les camions, bus, motos, voitures sont décorées avec des fleurs :) Par contre, si tu veux fêter Holi (fête des couleurs) ou Diwali (fête des lumières), mieux vaut aller dans le Nord du pays.

Si tu as d’autres questions sur cette « Incredible India », et en particulier sur Chennai, n’hésite pas à me contacter !

2 commentaires

Laisser un commentaire
Laurent
Laurent

14 avril 2015

Les p'tits déj aux idlis <3. Plus d'une fois, j'ai cru que j'allais retourner pour une petite sieste après le petit dej pour en avoir mangé juste beaucoup trop !!

Répondre
Good Morning Planet
Good Morning Planet

14 avril 2015

ouais c'est un régal !

laisser un commentaire

Tous les champs précédés de sont obligatoires ! Pas d'inquiétude, ton adresse e-mail ne sera pas divulgée.

contact

Des question, une remarque ?

Je partage cet article