3 pays, 3 découvertes

6 |  21 mai 2014

On me demande souvent quel pays j’ai préféré parmi les 3 où j’ai habité : la Chine, le Maroc et l’Inde. Spontanément mon choix est fait, mais quand j’y réfléchis, ce n’est peut-être pas si simple… Alors… lequel j’ai préféré ?

1- La Chine

lao shan (1)

Première fois

Parce que c’était le premier long séjour dans un pays lointain.

Parce que j’étais encore novice en matière de voyage, une page blanche à remplir et la Chine a pris toute la place.

Parce que l’émerveillement a été très fort devant la Grande Muraille, la Cité Interdite, le Bund, les jardins de Suzhou,…

Parce que ce n’était pas un pays qui m’attirait, je n’avais donc pas d’attente particulière. Et au final, je me suis faite embarquer par ce pays, j’ai eu un coup de coeur inattendu.

Parce que je me suis dit : je l’ai fait, j’y suis ! Parce que c’était pour moi la liberté.

Au quotidien

Parce que la nourriture y est délicieuse. Chaque jour tu peux manger un nouveau plat si tu veux. La nourriture est très variée, équilibrée et peu chère. Parfois, même si ça fait plusieurs années, je me surprends à avoir envie de manger des brochettes ou des plats chinois. La saveur est toujours là.

Parce que la vie est simple là-bas, pas de religion au quotidien, pas de contraintes vestimentaires, pas de regard sur les femmes en particulier. En Chine, tu peux aller faire tes courses en pyjama et tout le monde s’en fout. Que tu sois bien habillée ou pas, les Chinois vont sûrement te regarder. Mais pas pour tes vêtements ou parce que tu es une femme, simplement pour le fait d’être étranger. Et dans ces regards, il y a beaucoup de curiosité et de douceur. C’est en cela que la Chine est simple pour moi. Et pourtant… quand je suis partie là-bas, peu de monde parlait anglais, pas d’autres moyens de communication que le chinois. Les panneaux en chinois, les menus au restau en chinois, les billets de train en chinois, etc. Mais j’ai toujours réussi à me débrouiller.

Parce que c’est un pays surprenant, déroutant. Historiquement, culturellement, politiquement. C’est un pays riche, vers lequel on part avec beaucoup de préjugés et de clichés. Certains se vérifient, d’autres non. La Chine est un pays qui grandit vite, trop vite peut-être. C’est un pays en mouvement qui pourtant porte une histoire millénaire. C’est l’armée enterrée de Xi’an face aux MacDo, c’est le Temple du Ciel face à Internet, c’est les baguettes face à la mondialisation.

Parce que je m’y suis sentie bien. La Chine est un pays en construction (peut-être moins aujourd’hui, mais il y a quelques années c’était le cas). Et quand je suis arrivée là-bas, j’étais aussi « en construction » : j’avais 20 ans, un sac sur le dos, quelques heures de cours à donner dans une université. Et c’était tout. J’avais tout à voir, tout à faire, tout à vivre. La Chine m’a fait grandir, c’est indéniable.

Parce que faire des soirées karaoké en chinois, c’est quand même super drôle !

 

2- L’Inde

panayur (11)

L’Inde ce n’est pas un coup de coeur comme la Chine.

Les premières galères et découvertes, je les ai vécues en Chine. En allant en Inde, j’étais plus sûre de moi, plus organisée. Même si je ne m’étais pas beaucoup renseignée sur le pays avant de partir, j’avais déjà l’habitude des longs trajets en avion, du « choc culturel », de la nécessité d’adaptation, etc. J’étais donc plus préparée à ce voyage et du coup sûrement moins à même de me laisser porter.

Et pourtant, j’ai adoré l’Inde. Avec le recul, c’est un pays fascinant.

Au quotidien

Pendant mon année en Inde, je me levais de bonne heure tous les matins pour aller travailler. Et c’était le moment de la journée que je préférais : vers 7h, en scooter, sur la route. Le soleil est en train de se lever, le ciel commence à se teinter de couleurs, il fait frais mais tu sens que la journée va être très chaude, il y a peu de circulation, les gens se réveillent, boivent un massala chai au bord de la route, viennent chercher de l’eau potable au camion citerne, emmènent leurs vaches pour la journée (où ils les emmènent reste encore un grand mystère, car on est en pleine ville !). La ville s’anime peu à peu, tout en douceur.

Pour l’animation dans les rues. Il se passe toujours quelque chose. C’est plein de couleurs, d’odeurs, de bruits. Ça n’arrête jamais !

Pour la beauté des temples et la grandeur des palais.

Pour le temps qui n’a pas la même valeur dans ce pays.

Pour la Kingfisher et le Massala Chai. Pour les plats trop épicés et nos estomacs d’occidentaux qui ont eu du mal à s’habituer.

Pour les vaches dans la rue et les singes sur les toits.

Pour les rickshaws et les âpres négociations.

Pour le bruit des « fan » (ventilateurs) et les coupures de courant.

Pour les dimanches à Mamalla.

Pour toutes les rencontres que j’ai faites.

Pour cet accent indien quand ils parlent anglais absolument génial !

Pour les fleurs de jasmin dans les cheveux des femmes, les dorures des saris et les bracelets qui tintent aux poignets.

 

3- Le Maroc

P1000151

Le Maroc fait bande à part : pas le même continent, pas la même superficie. Mais il est dans la course quand même, vu que j’y ai habité pendant un an.

Le séjour là-bas a eu lieu entre la Chine et l’Inde. Et c’était au final une pause très agréable. Retrouver des repères tout en étant à l’étranger. Parler français et donc ne plus se battre pour se faire comprendre. Pouvoir rentrer dans la famille pendant quelques jours et sans passer 10h dans un avion.

C’est aussi un pays avec des coins magnifiques. Le coucher de soleil à Legzira, les bateaux de pêcheurs à Imsouane, les petites ruelles d’Essaouira, la montagne entre Marrakech et Taroudant, les vagues de Taghazout.

Le Maroc c’était facile. Au quotidien il n’y avait pas de difficultés. Ce n’était pas l’aventure d’aller faire des courses ou de prendre le bus (en Chine et en Inde, c’est l’aventure!). La vie était simple là-bas. Peut-être un peu trop sur la fin. L’envie d’être émerveillée, de se sentir perdue est revenue. Il fallait partir ailleurs, se lancer un nouveau défi, découvrir un autre pays, prendre quelques « claques ». Il était temps de reprendre la route et l’Inde est arrivée à point nommé.

6 commentaires

Laisser un commentaire
Gaëlle Zimmer
Gaëlle Zimmer

1 novembre 2015

Oui, l'Inde est vraiment un pays à part, du fait du climat, de la culture, de la vie quotidienne, etc. C'est un pays fascinant et déroutant à la fois !

Répondre
Tugdual - Visa Pour
Tugdual - Visa Pour

30 octobre 2015

3 destinations différentes mais qui ont malgré tout un point commun : ce ne sont pas des destinations "classiques" pour une expatriation. Ce sont en tout cas trois belles expériences que tu nous présentes et pour en avoir parlé avec d'autres personnes, des trois il semblerait que l'Inde soit véritablement un monde à part. Je ne sais pas, ne m'étant moi-même jamais rendu dans aucune de ces destinations. Un jour peut-être ;-)

Répondre
Alice
Alice

1 juin 2014

Trois pays bien différents le classement n'est pas facile.

Ta description de la Chine me surprend beaucoup, je n'aurais jamais pensé qu'on pouvait se promener en pyjama ...? Comment sont les chinois, ouverts, accueillants? J'avoue que je connais que la chine des "infos télévisées."

Pour n'avoir visiter qu'un seul des 3 pays, je dirais que je préfère l'Inde. :)

Ton blog est vraiment génial! Bravo.

Répondre
Gaëlle
Gaëlle

2 juin 2014

Salut Alice !
Merci pour ton commentaire. :)

Oui je suis déjà sortie en Chine dans la rue en pyjama (on s'entend par pyjama : t-shirt et jogging un peu vieillot quoi). Tout ça pour dire qu'en Chine, les gens s'en moquent. Il y a des regards de curiosité bien sur, mais parce qu'on est étranger. Pas pour nos vêtements, notre sexe ou notre religion.
J'ai vraiment aimé vivre en Chine, c'était une super expérience ! Les Chinois sont curieux, ils viennent te parler, te toucher, discuter. Ils sont très attachants. Et si en plus tu parles quelques mots de chinois, alors là c'est encore mieux !
Souvent on a l'impression qu'ils sont froids/distants, mais c'est qu'ils ne veulent pas perdre la face (s'ils pensent qu'ils ne vont pas te comprendre ou ne pas savoir répondre à tes questions, ils préfèrent passer leur chemin plutôt que de dire : je ne sais pas et perdre alors la face devant toi).

Et toi tu es allée en Inde ? c'était comment, tu as aimé ?

Gaëlle
Gaëlle

22 mai 2014

Merci pour ton commentaire !

Oui pour vivre longtemps, le Maroc est un pays plus accessible que les deux autres. Mais pour des séjours d'1 an ou deux ans, j'ai beaucoup aimé la Chine et l'Inde (même si c'était globalement fatiguant : la chaleur, la circulation, le bruit, etc.).
Passer de la Chine au Maroc n'était pas forcément simple. Je suis passée de l'émerveillement et de la débrouillardise au quotidien à la facilité. C'était agréable bien sur, mais moins marrant au final.

Par contre, tu n'as pas aimé la nourriture chinoise ? C'est la cuisine que j'ai préférée (de tous mes voyages) ! Plats variés, des légumes, de la viande, des petits vendeurs dans la rue, etc. Ca me manque parfois honnêtement :)

Répondre
Blog Voyage Way
Blog Voyage Way

22 mai 2014

Très bon billet.
Je suis allé dans ces 3 pays et mes coups de coeur vont plutôt au Maroc et à l'Inde et pas trop pour la Chine.
J'ai également été déçu par la nourriture en Chine, c'est vrai que c'est très varié mais je n'ai pas été conquis.

Même si j'ai adoré l'Inde, je pense qu'y vivre au quotidien ne doit pas être facile!
J'opterai clairement pour le Maroc ;-)

Répondre

laisser un commentaire

Tous les champs précédés de sont obligatoires ! Pas d'inquiétude, ton adresse e-mail ne sera pas divulgée.

contact

Des question, une remarque ?

Je partage cet article